Asian Art Museum

teahouseElle devait bien avoir dans les quatre-vingt cinq ans, était toute tremblante, mais il est vrai en même temps avec un regard clair et gai de jeune fille. Ses cheveux blancs bleutés étaient remarquablement coiffés, avec une mise en plis parfaitement réussie. Elle a mis longtemps, très longtemps, pour encaisser mes 7 dollars quatre-vingt quinze, ou un peu plus, car ici, c’est bien connu, le prix réel que l’on paie doit toujours être majoré d’une taxe lorsqu’on passe à la caisse, c’est aussi la même chose au restaurant, au café, au pub, où il faut mentalement calculer ce que peuvent bien représenter les 12, 15 ou 18 pour cent qu’il faut laisser pour le « tip ». 25 ? Comme vous y allez, non, c’est trop. Remarquez, par endroit, ils sont « sympas » et vous mâchent le travail, enfin, à leur avantage bien entendu, votre note indique déjà ce que font les 18 ou 25 pour cent de la somme payée. Si vous voulez ne laisser que 12 ou 15, bien entendu, c’est à vous de calculer. Ils escomptent que cela sera dissuasif. Mais retournons à notre employée de l’Asian Art Museum. Elle était vieille mais douce et heureusement sa collègue vint en renfort… sinon peut-être j’y serais encore. Le petit livret était un achat symbolique, juste pour mieux me souvenir de la visite. Le musée abrite une très intéressante collection d’art bouddhiste, venant d’Inde ou d’Asie du Sud-Est, ainsi que beaucoup de jades transportés depuis la Chine et une reconstitution de chambre japonaise où prendre le thé (photo ci-dessus), avec de nombreux exemples d’art contemporain inspirés par la calligraphie. Il se trouve dans le quartier « Civic Center », là où se trouvent concentrés les grands édifices de la Ville, mairie bien sûr, mais aussi Memorial de la Guerre, Opéra etc. Atmosphère pompeuse et victorienne. C’est sur les marges de ce quartier que l’on rencontre le plus de « sans domicile fixe », principalement des noirs d’ailleurs, qui poussent leur caddie rempli  du peu de biens à quoi se résume leur vie, une couverture, quelques vêtements, des sacs plastiques avec un peu de bouffe dedans. Ils dorment dehors bien sûr. Remarquez, le climat est plutôt doux, à San Francisco. Mais quand même. Ce qui frappe ici, c’est la mauvaise santé apparente de beaucoup de ces homeless people. Certains sont cadavériques, d’autres ont des tuyaux dans les narines comme s’ils avaient été soignés en urgence avant d’être rejetés à la rue faute de place dans les hôpitaux ou les hospices (s’il y en a). Ils ne semblent pas avoir « choisi leur vie » comme on le dit parfois de ce côté-ci de l’Atlantique à propos des clochards (une émission récente sur France Inter qui interrogeait des exclus, de façon surprenante, faisait la part belle à ceux qui, dit-on, avaient choisi ce type de vie, ce dont je continue de douter cependant). Mais il vaut mieux avoir un emploi de caissière à la boutique du Musée que dormir dans les rues. Quand il passe près de Civic Center, le tramway de la ligne F, qui parcourt tout Market street, circule au milieu d’une haie de ces pauvres erres, alignés des deux côtés de la rue, assis par terre, commentant leurs dernières fortunes. Inévitablement on pense que la grandeur d’une nation est surtout dans la manière dont elle soigne ses pauvres, assure leurs vieux jours, garantit un système de santé correct pour tous. Courage, Obama !

Cet article, publié dans Société, Villes, Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Asian Art Museum

  1. Oui, il est utile de terminer par le nom d’Obama, le candidat démocrate réélu, qui a su maintenir contre vents et marées de droite un système de santé publique et semble, maintenant, s’attaquer à la prolifération de certaines armes en vente libre dans son pays !

    J'aime

  2. argoul dit :

    Puisque 2012, malgré le film, malgré les médias marketing, n’a pas vu la fin du monde, l’an 01 commence. Que 2013 vous soit propice ! Bonne année.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s