Un rejeton de mai 68

On ne l’a pas beaucoup dit : avant l’élection, Sarkozy nous a gratifié d’un discours (de Bercy ?) sur les « ravages de mai 68 », c’est-à-dire sur la responsabilité de mai 68 dans « la dégradation des mœurs et les dérives de la morale ». C’est vrai qu’en ce temps-là, les présidents n’acceptaient pas de cadeaux personnels de la part de riches industriels (« Libé » d’aujourd’hui rappelle que G. Pompidou, amateur de voyages nautiques avec les Bollorré les avait interrompu dès qu’il était devenu premier ministre « je suis quand même Premier Ministre » disait-il). Si donc il est vrai que Mai 68 est responsable des dérives morales, et compte-tenu de la compromission manifeste du président élu avec la même famille… nous en déduisons…

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un rejeton de mai 68

  1. Posuto dit :

    Merci de ces précisions.
    La famille Bolloré parle de traditions familiales et évoque Léon Blum, sauf que :
    http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5024
    C’est fou comme les déductions se succèdent. 🙂
    Kiki

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s