Instantanés ladakhis – VII – Les Coréens du Hanuma la

De Snyertse, aimable et discret coin de verdure où coule une rivière propice à quelques lavages (de chaussettes entre autres), le chemin monte très progressivement, croisant quelques pâturages encaissés où vivent quelques yaks ou quelques chèvres, jusqu’au sommet du col, 4700 mètres, d’où paraît-il nous découvrirons le beau village de Lingshed. Heureusement, aujourd’hui le soleil nous boude et nous goûtons à la fraîcheur. Qu’il pleuve même, si possible, nous n’y verrons pas d’inconvénient ! Reste de vieille neige, pont de glace. Nous voyons surgir en sens inverse deux voyageurs, très équipés, lunettes, chapeaux, appareil photo, vestes d’alpinistes. L’un d’eux s’arrête à mon niveau. Ils sont coréens. Celui qui s’est arrêté s’amuse de comparer nos âges et souhaite me tirer le portrait « pour son website ». A la Milarepa Guest House, nous avons rencontré un couple d’organisateurs de voyages au Ladakh, lui Allemand, elle Coréenne. Ils nous ont dit qu’ils coordonnaient le voyage de tout un groupe de Coréens. Aussitôt je demande donc à ces deux spécimens s’ils font partie du groupe. Non, me disent-ils, ils sont tout à fait indépendants. De retour à Leh, je parle de ma rencontre avec les gens de la Milarepa. La jeune Coréenne me demande si par hasard, ce n’était pas des moines. Très interloqué par cette question, je réponds qu’évidemment non, ils n’avaient pas l’allure de moines. Mais deux jours plus tard, nous sommes invités par le couple à partager un repas de fête en l’honneur de la fin de leur séjour. Il y a là nos deux Coréens du Hanuma la. Qui s’amusent beaucoup, et Jeuon, la jeune Coréenne aussi. Oui, ce sont eux, ce sont bien deux moines ! « Are you really monks ? », et solennellement, mon photographe soulève son chapeau afin de me montrer son crâne rasé. Deux moines zen parcourant le Zanskar. Et à cette table on peut compter les nationalités, s’amuser de la diversité : deux Allemands, une Suisse, un Français, un Indien de Pune, deux Ladakhis, trois Coréens. Parmi les deux Allemands, une femme mariée à l’Indien de Pune, qui fabrique des bijoux et va les vendre en Allemagne à chaque Noël.

du haut du col Hanuma

Lingshed vu du haut du col

Cet article, publié dans Inde, Ladakh, Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Instantanés ladakhis – VII – Les Coréens du Hanuma la

  1. michèle dit :

    Oui, des couples mixtes : je crois assez aux couples mixtes, à cause de la tolérance que cela implique.
    Photos inimaginablement belles : le seconde est sublime avec ses champs en bas, partout où l’homme peut cultiver.

    Mais les moines sont des gens gais Alain, ne le saviez-vous pas ? Malicieux aussi.

    Ai beaucoup pensé à vous et au fait de s’agenouiller, mais pour bien faire, il s’agit d’incliner derechef la tête de surcroît..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s