Millions can’t be wrong

Quand Michèle Alliot-Marie propose les services de la police française au régime tunisien de Ben Ali au nom de leur compétence et de leur aptitude à réprimer les grandes manifestations sans violences, on s’insurge à juste titre contre cette manière de « voler au secours » d’un régime honni (on sait maintenant en plus que la même M-A-M avait de bonnes raisons de soutenir ledit régime). On fait moins attention à ce que cela signifie aussi en matière de démocratie, et qui nous apparaît avec la crise égyptienne. Alors que le monde occidental entier retient son souffle et que les meilleurs chroniqueurs s’attendent à ce que l’immense mobilisation du Caire fasse vaciller le Raïs, (un million de manifestants dans les rues de la capitale égyptienne ne peut qu’être un événement décisif), le même monde et les mêmes chroniqueurs ne trouvent pas anormal qu’en France, des manifestations d’ampleur semblable, s’étant déroulé à plusieurs reprises, n’aient produit… aucun résultat. Tout cela parce que nos régimes démocratiques auraient appris, selon M-A-M, à gérer de tels évènements, qui désormais ne font plus peur. Ainsi, grâce aux progrès de la technique répressive (réprimer sans violence…), ils peuvent se vanter aux yeux du monde de pouvoir traiter des millions de gens dans les rues comme un épiphénomène.
Les millions ne sont donc pas tous les mêmes, contrairement à ce que martelait le slogan publicitaire analysé dans les années cinquante par le célèbre linguiste Zellig Harris.
La volatilisation des millions de marcheurs français par des ressources de maintien de l’ordre serait ainsi une autre manière de donner corps au « Monstre doux » évoqué par Raffaele Simone.

photos 20 minutes, foule au Caire, foule à Paris

Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Millions can’t be wrong

  1. Les millions de manifestants en France, lors de la lutte contre la réforme des retraites, notamment, n’ont pas dit leur dernier mot : on ne vote pas seulement avec ses pieds.

    L’aveuglement du pouvoir actuel — une MAM passant ses vacances en Tunisie en pleine « révolution du jasmin », comme révélé ce matin par Le Canard enchaîné, transportée par le jet privé d’un homme d’affaires du pays — est, dans une moindre mesure, significatif : le réveil sera douloureux, et même peut-être avant l’échéance de 2012.

    J'aime

  2. Elflaco dit :

    Analyse vraie mais il ne faut non plus pas oublier que ce million d’égyptiens n’a depuis 30 ans que ce moyen là pour se faire entendre et que donc sa détermination est sans doute aussi bien plus forte. Serions nous prêts de notre côté aux mêmes sacrifices ? Sans doute pas et même si la défense de nos retraites est très importante elle ne peut être mise en comparaison avec la volonté d’un peuple d’en finir avec une dictature. On peut reprocher tout ce que l’on veut à notre gouvernement, moi le premier, mais on ne peut pas comparer le régime français au régime égyptien. Notre million à nous à le pouvoir tous les 5 ans de faire changer les choses, il s’en sert souvent assez mal.

    J'aime

    • alainlecomte dit :

      Oui, tu as raison, ce n’est pas le même « million » donc…
      Je ne nie pas que le contexte soit entièrement différent et que le fait qu’en France (ou aux Etats-Unis, en Angleterre etc.), nous votions régulièrement (enfin… une fois tous les quatre ou cinq ans seulement) change la donne: ce n’est pas « trop grave » (!) si on ne tient pas compte des manifestants: ils s’exprimeront d’une autre manière, dans les ures, comme le dit DH. Je voulais juste attirer l’attention sur la signification subliminale des propos de MAM, qui dit, en substance: nous avons la technique pour faire d’une manifestation d’un million de personnes un fait mineur, ce qui est quand même; on en conviendra, quelque soit le contexte, une sécrée limitation de la démocratie.

      J'aime

  3. Dom A. dit :

    MAM serrée de près par Pujadas ce soir, c’était le monde à l’envers.
    Je ne donnerais pas cher de la tête de l’un, ou de l’autre.

    J'aime

  4. alainlecomte dit :

    Pâlote, l’Alliott…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s