meditation at the Milarepa GH

Le vénérable Tsoknyi Rinpoche , tsoknyirinpoche.1221112839.jpgde la branche des Drugpas Kagyudpas , dont je lisais les écrits à la guest-house Milarepa, dit dans ses enseignements du Dzogchen (ce qui signifie « la Grande Perfection », de dzogpa qui signifie « parfait », mais semble-t-il au sens grammatical du terme, c’est-à-dire « qui vise une totalité achevée ») que toute expérience conditionnée est accomplie dans l’espace inconditionné et que toute expérience conditionnée est fausse et nous induit en erreur : quand nous tentons de voir au travers de cette expérience et que nous cherchons à exposer sa vraie substance, celle-ci se dissout dans l’ultime, l’espace de base inconditionné. Cependant, avant d’atteindre la réalisation de la vue impliquée par cet enseignement, dans notre expérience personnelle en tant qu’individus, les différents aspects fragmentaires de cette unité (même s’ils ne sauraient exister de manière séparée) nous sont utiles, comme les différents degrés d’une ascension.

L’esprit (mind) est ce qui sait ou connaît, il se manifeste comme une « qualité de connaissance », il est bien entendu vide de toute substance. « Mind is naturally and always pervaded by a nature which is empty and cognizant”. Quand on regarde une fleur, notre identité de base, cette “cognizance” vide, inconfinée, devient confinée dans le moment de la perception. La qualité vide en vient à être limitée à l’être qui perçoit, tandis que la « cognizance » de ce qui est perçu est confinée à être un objet. La « cognizance » vide et inconfinée se sépare apparemment en deux : sujet et objet. Mais cette dualité n’est qu’apparente et un produit du non-dualisme fondamental. A la source, cette « cognizance » ne saurait être connue par un éclairage extérieur, puisqu’elle contient tout et que telle la flamme qui n’a pas besoin d’une autre flamme pour être vue puisqu’elle s’auto-illumine, l’essence de l’esprit se connaît elle-même.

milarepagh.1221112820.jpg
Leh – Milarepa Guest House

Cet article a été publié dans Philosophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour meditation at the Milarepa GH

  1. jmph dit :

    Qu’en pensent les existentialistes de tout poil qui régentent en grande partie la pensée occidentale depuis un bon demi-siècle ?

    J'aime

  2. Alain L. dit :

    Il faudrait que tu m’expliques. Je ne comprends pas très bien le sens de ta remarque. J’ai souvent pensé en revanche qu’il y avait peut-être un rapprochement à faire entre ce type de pensée et la phénoménologie. Est-ce que c’est ce que tu veux dire?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s