Kakis dans les jardins de Venise

La plupart du temps, on oublie les jardins de Venise.

venise23.1227475931.JPGQue le plus petit passage, le plus bas sotoportego donne en général sur un rio, bras de canal dérouté, étroit goulot où peuvent à peine passer les bateaux des éboueurs, n’empêche pas qu’il y ait des arrière-cours de palais ou bien des endroits de terre ferme en marge des zones les plus humides où fleurit l’arbre du kaki : le plaqueminier, originaire de Chine et du Japon.
Le matin, les pas résonnent sur les dalles des campi et le long des canaux : là comme ailleurs, le téléphone portable retentit, ce qui donne aux passants à l’allure pressée ce geste désormais habituel qui consiste à marcher vite en portant une main à l’oreille.

venise15.1227476215.JPG
Venise, je disais, est une ville estudiantine : environ dix mille étudiants sur une population dans le centre ville de soixante mille habitants environ.
venise13.1227475815.JPG

Les fameuses pietre, pierrailles incrustées dans les murs, parfois aux allures de saintes, de chevaliers ou de vierges, font bon ménage avec les lessives tendues en travers des fenêtres.

venise12.1227475792.JPG

Le souvenir de familles anciennes.

venise16.1227475892.JPG

Des poteaux reliés entre eux par de solides anneaux pour servir d’amarres ou de refuges aux oiseaux

venise29.1227476009.JPG

Un chat qui peut encore dormir en paix sur ce qui reste de terre asséchée
venise27.1227475983.JPG

Cet article a été publié dans Villes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s