blogs du matin

ce matin je consulte la liste des trente derniers blogs mis à jour, et je tombe sur celui-ci , d’abord très émouvant ensuite très informatif sur les conditions qui prévalent en ce moment en Chine. Un éclairage autorisé à propos du billet que j’ai publié il y a deux jours sur « les bouddhas vivants auront désormais besoin d’une autorisation pour se réincarner », à lire.

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour blogs du matin

  1. C’est cela la Chine, cette lenteur exaspérante pour l’acheminement d’une lettre jusqu’en France, et cet incroyable dynamisme que l’on ne peut s’empêcher de ressentir dès qu’on y met le pied! Ecartèlement du paradoxe permanent…
    Et, ceci dit, les services consulaires français, comme toujours, sont à la hauteur de leur inhumanité, pour ne pas dire incompétence. J’ai plusieurs tristes histoires sur le sujet en réserve, hélas!

    J'aime

  2. jmph dit :

    Si ce n’était qu’en Chine que les formalités sont désespérement lentes !
    Et si c’était aussi les autorités consulaires françaises qui faisaient traîner lamentablement les choses … Demandez aux Algériens comment ça se passe. Ceci étant, la lecture de cette note, sa douceur, sa simplicité ‘m’ont anéanti,

    J'aime

  3. Alain dit :

    oui, c’est vrai, mais quand je parlais des maux de la Chine, je pensais plutôt aux autres billets que l’auteur de ce blog a rédigés, pas tant à celui d’aujourd’hui qui, il est vrai, met surtout en cause les autorités consulaires françaises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s